Les Rabots

Un rabot

  1. Présentation
    Le rabot, dois être, avec la scie, l'un des outils les plus vieux utilisé pour le travail du bois.
    La raison d'être du rabot c'est d'applanir une surface, dans une opération que l'on appelle le corroyage.
    En fin de rabotage, le bois est prêt à être travailler (coupé, collé....).
    Il se présente sous la forme d'un instrument à semelle, percée d'une lumière (généralement réglable) par laquelle passe un fer et un contre fer.
    Deux poignées, en avant et en arrière servent à maintenir, plaquer et guider le rabot sur la pièce de bois à travailler.
  2. Les différents rabots.
    En fonction de leur taille et de leur utilisation, on donne différents nom aux rabots.
    • Le plus long : La Varlope.

      Varlope
      La varlope est le plus long de la famille des rabots. Son rôle est d'applanir les planches longues et larges.
      Le modèle présenté est un vieux modèle, ayant certainement passé la soixantaine d'années.
      La longueur d'une varlope est dans les 60 cm.
      On règle le fer en tapant sur la tête pour donner du fer, et sur l'arrière pour en enlever. (Ce qui explique la présence du bout de cuir en tête de l'outil).

    • La demi varlope.

      45cm de long, pour la même utilisation que son grand frère.

    • Le riflard.

      Le riflard est un rabot d'ébauche de travail du bois.
      Plus court que la varlope, son fer est légèrement convexe afin de mieux pénétrer le bois.

    • Le rabot d'établi.

      Rabot d'établi
      C'est, le rabot polyvalent, qui sert à tout dans l'atelier.
      On le trouve de différentes formes, quand il est concu en bois.

    • Le Guillaume.

      rabot guillaume
      Non, ce n'est pas de la vantardise. Ce rabot s'appelle bien un guillaume. Cet outil permet de faire des feuillures.
      La largeur du fer est la même que la semelle, permettant un parfait arrasage du travail.

    • Le Bouvet.

      Le bouvet est un rabot particulier, permettant de faire des moulures.
      Je dédierais une page pour eux.

    • La guimbarde.

      La guimbarde permet de creuser et mettre en forme une mortaise. Elle est constituée de deux poignées en "oreille" encadrant le fer.

  3. Utilisation du rabot
    Le rabot s'utilise biseau du fer en dessous. Le contre fer, réglé à quelque millimètres du fer (1.5mm) sert à casser le copeau, afin d'améliorer le travail.
    Il est nécessaire d'avoir un affutage bien réalisé pour que le rabot ne "morde" pas le bois. Afin de faciliter la glisse de celui-ci, il est possible de frotter la semelle avec un pain de paraffine.
    Ensuite, il suffit de passer le rabot en appuyant bien sur les poignées pour plaquer le rabot sur le bois.

A l'heure actuelle, ces outils d'autefois (j'ai bien été regardé comme un extra terrestre par le vendeur à la GSB quand j'ai acheter mon stanley N°4.......) sont principalement remplacés par la dégauchisseuse / raboteuse  (ou dégo rabo pour les intimes) et par le rabot électrique.(je ne mettrais pas de photos de ces machines, seulement des liens pour vous informez.
Bien sur, ces machines trônent quand même dans l'établi, quand la vitesse est de mise.

Retour à l'index


Copyright 2011 Editiel98, Guillaume Crégut

Version 1.0C